Fabrice FERNANDEZ

Santé et problèmes sociaux

Les émotions. Une approche de la vie sociale

La vie sociale est faite d’émotions, de passions et de sentiments. Dans l’étude de ce phénomène collectif, le premier élan s’est voulu exclusif : explorer de simples expériences subjectives ne disant plus rien du social, ou à l’inverse considérer les faits sociaux comme des choses ne disant plus rien de la vie. Une autre approche est possible et cet ouvrage en propose la première introduction raisonnée. Rédigé par des spécialistes – sociologue, anthropologue ou politiste l’ouvrage défriche, analyse et critique les travaux qui examinent les tonalités affectives de la société contemporaine : de la religion à la politique en passant par la sexualité, la santé mais aussi le travail, les catastrophes et l’expérience esthétique. Cette mise en perspective didactique et analytique permet, au-delà d’un état des lieux nécessaire, d’interroger l’émergence de ce domaine d’étude, d’en repérer ses apports mais aussi ses limites. De ce tour d’horizon émerge de nouvelles pistes d’investigation, susceptibles d’éclairer toujours plus finement et plus concrètement le rôle central des émotions au coeur de notre quotidien.

Les émotions. Une approche de la vie sociale
Sous la direction de
Fabrice FERNANDEZ, Samuel LEZE et Hélène MARCHE

Paris, Editions des archives contemporaines, février 2014

avec les contributions de Julien Bernard, Baptiste Brossard, Yannick Fer, Gérard Rimbert, Isabelle Sommier, Fabrice Fernandez, Hélène Marche, Gabriel Girard, Gaëlle Clavandier et Jean Paul Fourmentraux.

Amazon

Juger, réprimer, accompagner. Ethnographie du coeur de l’Etat

L’État est le plus souvent représenté comme une entité abstraite et neutre. Or il est fondamentalement une réalité concrète et située, qui s’incarne dans le travail de ses agents. Ceux-ci ne se contentent pas d’appliquer des directives et des procédures ; les jugements qu’ils formulent et les émotions qu’ils ressentent sont partie prenante de leurs décisions, dont la somme constitue l’action publique. Autrement dit, l’État est également une entité morale. C’est ce que montre cet ouvrage qui, au fil d’une enquête ethnographique de cinq années, s’attache à comprendre l’ordinaire du fonctionnement de l’État à travers un ensemble d’institutions : la police, la justice, la prison, les services sociaux et la santé mentale, qui ont en commun d’avoir affaire, en large part, aux mêmes publics, composés d’individus de milieux populaires et précaires ou d’origine immigrée. Défini dans cette tension entre les politiques telles qu’elles se décident au sommet et les pratiques des agents dont les valeurs et les affects sont eux-mêmes nourris par les débats autour des problèmes sociaux qui font leur quotidien, l’État apparaît simultanément dans ses fonctions contradictoires d’État social en recul, d’État pénal en expansion et d’État libéral qui attend toujours plus de ses sujets. Cette attention à la manière dont la morale s’inscrit dans l’action publique participe ainsi de sa repolitisation.

Ouvrage sous signature collective paru aux éditions du Seuil en octobre 2013
Les auteurs :

Fassin Didier,
Bouaga Yasmine,
Coutant Isabelle,
Eideliman Jean-Sébastien,
Fernandez Fabrice,
Fischer Nicolas,
Kobalinski Carolina,
Makaremi Chowra,
Mazouz Sarah,
Roux Sébastien

Le théâtre des fumeurs de crack

F. Fernandez, "Le théâtre des fumeurs de crack. Mise en scène émotionnelle et voilement/dévoilement de soi", Ethnologie française, vol. 41, n°4, 2011, pp 707-715.

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ETHN_114_707

http://www.puf.com/wiki/Ethnologie_française

The Crack Smokers Theater. Staging Emotions and Self Exposure

Based on an ethnographic fieldwork in the neighborhood of la Goutte-d’Or in Paris, this article examines the social uses of emotions of drug addicts in crack houses. Behind the appearance of an irrational discourse, emotions give meaning to social interaction in everyday life and allow the re-articulation of heterogeneous experiences in the continuity of life courses.
Keywords
Drug Addiction, Crack, Poverty, Emotions, Social Inequality

Le théâtre des fumeurs de « crack ». Mise en scène émotionnelle et voilement/dévoilement de soi

À partir d’une enquête ethnographique dans le quartier de la Goutte-d’Or à Paris, cet article interroge le jeu des émotions durant les scènes collectives de consommation de crack. Derrière les apparences du discours irrationnel, la mise en scène des émotions et le voilement/dévoilement de soi participent à construire du sens à ces interactions « sous influence » à l’intérieur des squats précaires, réarticulant des expériences hétérogènes dans la continuité de parcours de vie.
Mots clés
Toxicomanie, Crack, Pauvreté, Émotions, Inégalités sociales

Das Theater der Crack-Raucher – Emotionale Inszenierung und Verschleierung/Enthüllung des eigenen Selbst

Auf Grundlage einer ethnographischen Untersuchung im Pariser Viertel Goutte-d’Or hinterfragt der vorliegende Beitrag die Emotionalität des gemeinsamen Crackrauchens. Denn hinter den scheinbar irrationalen Diskursen, hinter der Inszenierung von Emotionen sowie hinter der Verschleierung und Enthüllung des eigenen Selbst, die man in den besetzten Häuser des sozialschwachen Stadtviertels findet, verbirgt sich die Konstruktion von Sinnhaftigkeit, von Interaktionen, von gleichartigen Erfahrungen und somit von Kontinuität.

Schlagwörter
Rauschgiftsucht, Crack, Armut, Emotionen, Soziale Ungleichheiten

Ethnologie française 2011/4

http://ehess.academia.edu/FabriceFernandez

Parution

http://amades.hypotheses.org/files/2010/01/Image-3.png

EMPRISES de Fabrice Fernandez

(suivi d’une postface de Marcel Drulhe)

Ouvrage à paraitre aux éditions de Boeck et Larcier fin janvier 2010

Comment les drogues exercent-elles leurs emprises ? Quels sont les parcours de vie de ces individus sous influence qui, entrainés par la spirale toxicomaniaque, «errent» sans relâche en quête de leur dose ? Qui sont ces «toxicos» : des funambules du risque, des délinquants au comportement irrationnel, des malades potentiellement contagieux, des êtres irresponsables que la dépendance ferait «agir malgré eux» ?

Depuis les squats précaires et insalubres jusqu’aux maisons d’arrêt en passant par les lieux de deals, les shootoirs et la rue, l’auteur s’appuie ici sur une enquête ethnographique de près de dix ans dans l’économie souterraine de la défonce, pour nous dévoiler la vie méconnue de ces «marginaux», pris dans un mouvement de circulation entre errance urbaine et expérience carcérale. La démarche sociologique adoptée nous invite à une nouvelle compréhension de la question sociale par l’analyse des liens complexes et multidimensionnels unissant les mécanismes de domination et d’exclusion à l’«expérience totale» des usagers de drogues les plus précarisés.

Fugueurs, sans-papiers, travailleurs au noir, détenus sous substitution, petits dealers, séropositifs hospitalisés, voleurs, mendiants ou prostitué(e)s : quels regards portent-ils sur le monde qui les entoure ? Quel sens accordent-ils à leurs pratiques, notamment celles qui sont susceptibles de compromettre leur état de santé (sida, hépatite C) ? Que nous disent-ils des institutions (médicale, sociale, préventive, judiciaire, policière et pénale) auxquelles ils sont confrontés, des solutions ou traitements qu’elles proposent, des inégalités qu’elles renforcent ou qu’elles négligent ?

Sans parti pris ni certitudes préconstruites, l’auteur questionne ici, dans et par-delà la prison, les limites politiques, sociales et morales fixées à la libre disposition de soi et de son corps en situation de précarité. Il nous livre ainsi une contribution théorique originale à ce débat contemporain majeur : l’emprise de la société sur la liberté individuelle.

Table des matières

Postface de Marcel Drulhe

Site de l’éditeur

 

Bon de commande

Diffusion et distribution :

FRANCE : De Boeck Diffusion • 2 ter, rue des Chantiers • 75005 Paris •Tél. : 33(0)1 72 36 41 60 / Fax : 33(0)1 72 36 41 70 commande@deboeckdiffusion.com

BELGIQUE (et autres pays) : De Boeck services • Fond Jean-Pâques, 4 • 1348 Louvain-la-Neuve • Tél. 32(0)10 48 25 00/Fax 32(0)10 48 25 19 commande@deboeckservices.be

SUISSE : Servidis • Chemin des chalets • 1279 Chavannes de Bogis • Tél. 41(0)22 960 95 25
Fax 41(0)22 776 35 27 commande@servidis.ch

CANADA : ERPI • Rue Cypihot, 5757 • Saint Laurent H4S1R3 • Tél. 1 514 334 26 90
Fax : 1 514 334 47 20 erpidlm@erpi.com

MAROC : Librairie Nationale • El Farah II, Lot n°3, Quartier Industriel, Mohammedia •Tél. 212(0)23 31 96 30 / Fax 212(0)23 31 10 99 librairienationale@librairienationale.co.ma

COMPTOIR DES VENTES. Librairies : Générale du Livre 8-10, rue Robert Schuman 94220 Charenton le pont Tél. 33(0)1 58 94 56 00 Fax 33(0)1 58 94 56 56

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.